Almeida

Situé dans un vaste plateau sur le fleuve Côa, Almeida était l’un des postes fortifiés les plus importants du Portugal au cours de l’Ère Moderne.

Situé dans un vaste plateau sur le fleuve Côa, Almeida était l’un des postes fortifiés les plus importants du Portugal au cours de l’Ère Moderne. Avec l’occupation humaine depuis le paléolithique, cependant c’est au cours de la période arabe qu’est survenu son toponyme, «al mêda», qui signifie “la table”, peut-être allusion à la terre plate sur lesquels les villageois se sont implanté. Une ancienne légende a enrichi l’histoire, affirmant que le nom dérive d’une table somptueuse parsemé de pierres précieuses qui avait autrefois existé sur le site.

Plus important, cependant, c’est le rôle qu’Almeida a joué dans la défense militaire de la frontière depuis les premières années de l’indépendance du Portugal. Théâtre de combats entre Castillan et Portugais, tantôt prise par les uns tantôt reconquise par les autres, Almeida a été conquise par D. Dinis l’année de 1296. Á l’époque le village montré des signes de destruction causée par plusieurs années de guerre, c’est pour ça que le monarque déplaça le cœur de la ville à son emplacement actuel, il y a édifié un nouveau château et lui a accordé la première «Carta de Foral» ou «Foral» établissant un comté régularisant son administration, ses privilèges et ses limites. Depuis, Almeida est devenue la plus importante fortification des terres de «RibaCôa», sur la rive droite du Côa.

Bien que D. Manuel ait élargi les fortifications de la place d’Almeida, c’est en 1640 que le tracé à l’italienne en forme d’étoile (ou localement appelé «fortaleza abalarduada») fut érigée. Son élévation imposante avec ses six bastions, le fief forme une ceinture fortifiée autour du village, ayant été la principale arme de défense des terres «da Beira» contre les assauts de l’armée espagnole au cours des Guerres de Restaurations de l’Indépendance. Seulement les armées de Napoléon ont réussi à envahir le fort inexpugnable une fois, en grande partie en raison de la négligence qu’il lui fut donné au cours des trente années qui ont précédé.

En 1810, la place qui a servi comme moyen de défense à l’indépendance portugaise, rompu seulement par la force des incursions françaises et transformé plus tard en une prison politique pendant les guerres entre les libéraux et les miguélistes, ou elle perdus ses fonctions militaires. Ce chef-d’œuvre du génie militaire est devenu un tranquille lieu de repos le long de la frontière, en attente de votre visite.

Á Almeida, n’oubliez pas de visiter:

  • Les 2500 mètres de murs, sous la forme d’une étoile à douze branches qui permettait un feu croisé;
  • Le fossé de la forteresse, avec 12 mètres de profondeur et 62 mètres de large;
  • L’ancienne caserne de l’artillerie et de la prison, un bâtiment du style baroque du XVIIIe siècle, oú la mairie est actuellement installé;
  • L’Eglise de la Miséricorde;
  • L’Église Paroissiale
Return to the top