Ansião

Situé entre le fleuve Nabão et le massif de la Serra de Sicó, la ville de Ansião est occupé depuis la préhistoire, présentant des registres mémoriaux et patrimoniaux de l’époque romaine et arabe.

Situé entre le fleuve Nabão et le massif de la Serra de Sicó, la ville de Ansião est occupé depuis la préhistoire, présentant des registres mémoriaux et patrimoniaux de l’époque romaine et arabe. Reçu son premier foral en 1142, et en l’année 1175 fût cité pour la première fois dans la documentation officielle. Mais c’est avec la réforme administrative du règne de D. Manuel, que, après avoir reçu son deuxième foral, Ansião a commencé une période de prospérité qui a abouti à l’élévation du village par D. Alfonso VI, déjà après la Restauration.

Au centre du village, vous pourrait visiter l’église avec son portail baroque, reposant sur les escaliers du pilori XVIIe siècle, pour profiter de l’ancien manoir des Comtes de Ericeira, qui abrite aujourd’hui la mairie, ou traverser le Nabão parcourant le Pont du Cal. N’oubliez pas de visiter le Complexe Monumental de Santiago da Garda, situé dans l’ancien palais des Comtes de Castelo Melhor, qui abrite la tour médiévale á son côté et une villa tardo-romaine des IVe et Ve siècles, dont les mosaïque ne manquerons pas, assurément, de vous impressionner.

Dans les alentours, il y a beaucoup de traces historiques et culturelles qui attendent votre visite: les dolmens de la «Atalaia» et du «Alto do Pisca» ou le Castro à «Escampado S. Miguel», le four médiéval desservant la localité depuis de siècles la ville d’Avelar ou le magnifique retable peint par José Malhoa en 1933 pour décorer l’autel de l’église paroissiale de «Chão de Cource».

Et à la fin de la visite, ravirez-vous le palais avec les délices de la terre, goutez le fromage du Rabaçal accompagné de vin des Terres de Sicó en attendant patiemment une généreuse dose d’agneau rôti ou de «cacholada».

Les «Olhos d’Água» du Nabão

Près du village d’Ansião vous pouvez apprécier, diverses sources d’eau qui alimentent le cours du Nabão. Le plus important est celle des “yeux d’eau” où, en hiver, entre les murs et les rochers, l’eau du Nabão prend de l’ampleur et circule librement, pour au printemps donner naissance à des espèces rares de fleurs de printemps qui grandissent parmi les rochers. Le lierre, le chèvrefeuille ou plusieurs espèces d’orchidées ponctuent les massifs, invitant aux excursions à travers les montagnes.

Aventurez-vous à découvrir la Serra de Sicó!

Return to the top