Coimbra

Si «Coimbra est une leçon», comme dit la chanson populaire, c’est d’abord une leçon d’histoire du Portugal.

Si «Coimbra est une leçon», comme dit la chanson populaire, c’est d’abord une leçon d’histoire du Portugal.Ici sont enterrés D. Afonso Henriques et D. Sancho I, les premiers rois de la couronne portugaise, et dans toute la ville il y a des traces laissées par les bâtisseurs de la nation, soit dans les espaces de l’Université, créée par D. Dinis, ou dans les monuments de visite presque obligatoire, ce qui met en évidence les interventions D. João III, le Marquis de Pombal et D. Manuel. De la grandeur de la Bibliothèque Joanina au symbolisme du «Convento de Santa Cruz», l’ancienne capitale du royaume qui regorge de témoignages du passé.

Ensuite, il est sans aucun doute une leçon de tradition. Dans aucune autre ville portugaise on vit, comme à Coimbra, la ferveur de la tradition académique, dans la vie quotidienne des élèves, que l’évènement annuel de la «Queima das Fitas» célébre le moment le plus attendu de l’année académique. Sur la Tour de l’Université sonnent toujours les cloches qui depuis le XVIe siècle régissent la vie universitaire, sans oublier que c’est, avant tout, une ville universitaire.

Et parce qu’il n’y a pas de plus grande passion que la jeunesse, Coimbra ne pouvait manquer d’être une leçon de passion. La ville des poètes et du fado, où dans chaque coin a vécu un grand auteur, est aussi la terre de Inês de Castro et du roi D.Pedro, personnages historiques qui ont vécu la plus célèbre et sans doute l’histoire d’amour la plus tragique portugaise. Connaitre la «Quinta das Lágrimas», se mouiller les pieds dans le Mondego et traverser le pont Pedro et Inês, ou se laisser perdre dans la végétation luxuriante de le Bois du Buçaco est découvrir la “capitale de l’amour au Portugal.”

Outre le récit de la «Linda Inês», connaissez aussi la vie d’une autre femme importante intimement liée à Coimbra, la reine Santa Isabel. Sainte patronne et fondatrice du Monastère de Santa Clara, la pieuse épouse de D. Dinis a joué un rôle de premier plan dans la politique de l’époque, ce qui contribua beaucoup à maintenir la paix du royaume. La légende de la Reine Santa et son Miracle des Roses a signé, pour toujours, l’image de la bienveillante souveraine dans la dévotion populaire, encore aujourd’hui, une figure emblématique dans l’histoire et la vie de Coimbra.

Mais les femmes et les hommes font aujourd’hui partie de l’identité de la ville, donnant vie aux vieilles rues, profitant de la cuisine et des vins de la région ou profitant des eaux médicinales du Luso et de Cúria. Faites comme eux. Venez découvrir le Portugal à Coimbra et apprenez, entre autres choses, à déclarer «saudade».

Return to the top