Couvent de Santa Cruz Buçaco

Ceux qui visitent le Buçaco et son Bois ne peuvent, aussi, oublier d’admirer l’ancien Couvent de Santa Cruz. Fondé en 1628, le Couvent des Carmes Déchaux est un bâtiment en parfaite communion avec la nature, où il met en évidence la simplicité de l’espace, comme il convenait à une communauté d’ermites.

Ceux qui visitent le Buçaco et son Bois ne peuvent, aussi, oublier d’admirer l’ancien Couvent de Santa Cruz. Fondé en 1628, le Couvent des Carmes Déchaux est un bâtiment en parfaite communion avec la nature, où il met en évidence la simplicité de l’espace, comme il convenait à une communauté d’ermites.En marchant dans cet espace qui invite à la méditation admirer le curieux frontispice, bordé avec des incrustations de quartz blanc et de brai, ou un toit recouvert de liège et les murs pavées de l’atrium. En entrant dans l’église un ensemble d’œuvres religieuses de valeur artistique unique en son genre vous attend. Une crèche de Machada de Castro ou «Nossa Senhora do Leite» peint par Josefa de Óbidos, sculptures italiennes avec des représentations des figures de la Vierge et de figures bibliques sont quelques-unes des pièces qui ornent l’espace et racontent l’histoire de son dévouement.

Les Carmes Déchaux

Les terres du Buçaco ont été offertes aux Carmes Déchaux, en 1628, par l’évêque de Coimbra pour y construire un monastère. Les moines ont alors érigé, un mur de plus de cinq kilomètres à joindre leurs terres et construit le couvent de Santa Cruz, construit dans la végétation. Simultanément, des chemins errant à travers les Bois, où sont construits onze ermitages de consécration à la prière, furent ouverts. Le Bois, dès le premier instant conservé par la communauté monastique, a été agrandi et rénové par les moines au cours des années, oú ils ont  introduit de nouvelles espèces exotiques en provenance de colonies d’outre-mer. Le Buçaco est alors devenue, un lieu de prière, de recueillement, de pénitence et contemplation en harmonie avec la nature.

Return to the top