Nouvelle Sé

Basé dans l’ancien collège des Jésuites, la nouvelle cathédrale occupe l’espace maniériste construit par les Jésuites sur les hauts de la ville.

Basé dans l’ancien collège des Jésuites, la nouvelle cathédrale occupe l’espace maniériste construit par les Jésuites sur les hauts de la ville. Depuis 1547 le plan du collège «coimbrão» (signifie “de Coimbra”) a subi de nombreuses vicissitudes, entre avances, retraites et modifications de plan. Enfin, en 1598 la première pierre du projet de Baltazar Álvares est lancée, architecte à qui on attribue le dessin. Les travaux devraient se prolongèrent jusqu’en 1640, date ou l’église dédiée aux Onze Mille Vierges fut ouverte au culte.

Si vous allez à la place de la foire laissez-vous vous imprégner de la splendeur de l’édifice jésuite, où la façade monumentale tient, sans aucun doute, le plus grand rôle. L’ensemble massif s’élève, au milieu des statues, des fenêtres et des découpes sinueuses, vers le ciel, comme une déclaration de foi de la puissante Compagnie de Jésus, qui y dictait les règles. A l’intérieur, entre l’austérité de la pierre blanche massive, oú s’ouvre de petites chapelles de dévotion, jusqu’au moment oú le regard est dirigé vers le haut, où brille un flamboyant retable sculpté baroque.

Après que les Jésuites furent expulsés du pays par Pombal, le Collège a été abandonné, et en 1772 le «Cabido da Sé» a aménagé cet espace, une fois que l’ancien édifice roman de la primitive cathédrale est devenue insuffisant pour les opulents offices liturgiques. Ainsi, l’espace qui autrefois servait l’université comme un lieu d’apprentissage et de culture a cédé la place au siège du diocèse de Coimbra.

Return to the top