Un monastère cistercien sorprenant: São Cristóvão de Lafões

S. Pedro do Sul, au coeur de la vallée de Lafões, entouré par la Sierra de Arada et São Macário, tous deux appartenant au massif de Gralheira. Paysages verdoyants traversés par la rivière d’eaus crystalines et villages cachés dans les vallées . Situé dans une position idyllique, à 14 km de S. Pedro do Sul

S. Pedro do Sul, au coeur de la vallée de Lafões, entouré par la Sierra de Arada et São Macário, tous deux appartenant au massif de Gralheira. Paysages verdoyants traversés par la rivière d’eaus crystalines et villages cachés dans les vallées . Situé dans une position idyllique, à 14 km de S. Pedro do Sul , près de Santa Cruz da Trapa, vous trouverez l’ancien et noble Monastère de São Cristóvão de Lafões.Isolé au sommet de la Sierra d’Arada près de la rivière Barosa, le Convent de São Cristóvão de Lafões rend hommage au saint São Bento et au lieu de leur première retraite spirituelle. Il est le saint patron de la monastère, étant aussi le protecteur des «marcheurs isolés . ”

Frei João Cerita était un prieur et un abbé, sous le règne de D. Afonso Henriques, lorsque le couvent a adopté la règle le São Bento. Ce monastère a été construit dans l’Ordre cistercien autour de l’année 1161 .

Comme d’autres monastères cisterciens, le Monastère de Sao Cristovao Lafões vécu des moments de grandeur: au Moyen Age , au 17ème siècle, quand il a été reconstruit et quand il a reçu le titre de Monastère Royal de S. Cristóvão de Lafões pour le généreux roi D. João V. Mais il y avait aussi des moments de décadence, en particulier sous l’administration ruineuse des abbés laïques.

Le paysage est magique, plein d’espèces locales comme les chênes, les baies, les châtaigniers, les noisetiers et l’empreinte génial des grands moines cisterciens: l’Aqueduc Royal de l’Eau Royal, construit pour apporter de l’eau au monastère.

Return to the top