Avec le passage du temps, la ville a collectionné un patrimoine, et ses couettes brodées sont reconnues au-delà des frontières portugaises aussi l’architecture et la gastronomie locale méritent une visite. Avec un rythme de croissance qui contraste avec le calme de l’ambiance rurale oú il s’insère, Castelo Branco réunit le meilleur de deux mondes. Venez l’explorer.

La ville

De l’Histoire du « Château Blanc » avant l’arrivée des Templiers on sait très peu. La fondation de la métropole est attribuée à l’ordre des Templiers, qui ont érigé le château et les murailles entre 1214 et 1230. Le centre historique de la ville protège encore ces souvenirs de l’époque médiévale gravés dans les murs de pierre, augmenté plus tard par D. Dinis. Avec D. Manuel, Castelo Branco a reçu un nouveau foral, a vu croître sa population et l’espace urbain de la ville. Encore aujourd’hui les ruelles dévoilent, orgueilleuses, les maisons du XVIe siècle, les portes et fenêtres décorées, symboles de la richesse des marchands qui y vivaient.

Dans les années suivantes, Castelo Branco a reçu de la Couronne le titre d’un « village remarquable », et a vu la construction de deux grandes églises dont la richesse mérite une longue visite, la Miséricorde et l’église de St. Miguel, actuelle «Sé». Plus tard, D. Nuno de Noronha a construit le somptueux édifice du palais épiscopal, symbole de l’urbanité et de l’importance qui, alors, la terre avait en termes nationaux.

Á Castelo Branco, n’oubliez pas de visiter: